Bioasis
Accueil » Conseils santé » Soigner l’herpès naturellement avec des plantes

Soigner l’herpès naturellement avec des plantes

herpes labial

Le “bouton de fièvre”, causé par le virus de l’herpès, est rarement le bienvenue. Bien que difficile à traiter, vous verrez par la suite qu’il ne résiste pas à des traitements naturels plutôt efficaces.

Pour comprendre comment certaines plantes peuvent venir à bout de l’infection, essayons d’abord de comprendre comment évolue le virus.

Comment évolue le bouton de fièvre ?

Un bouton de fièvre survient lorsque la lèvre est infecté par l’herpès labial, un virus de même famille que celui du zona et de la varicelle. Le virus de l’herpès est très répandu et se transmet d’une personne à une autre. Il y a fort à parier que vous serez en contact avec lui, un jour ou l’autre, au cours de votre vie. Mais l’infection ne se développe pas de la même manière chez tout le monde.

Lorsque vous contractez le virus, il s’infiltre dans le sang et cherche immédiatement à atteindre la peau qui se trouve autour des lèvres. La zone devient rouge et se met à gonfler. Des “poches” remplies de liquide apparaissent. Elles se nomment “papules” et regorgent de germes. Elles ne doivent surtout pas éclater sous risque d’augmenter le risque de contagion.

Les papules vont ensuite laisser place à de minimes plaies et à une désagréable sensation de brûlure (d’où le surnom donné au bouton de fièvre : le « feu sauvage »). Au fil du temps, l’infection sèche et laisse place à des croûtes qui annoncent la fin des attaques. Malheureusement, cela ne veut pas dire que le virus a disparu.

Pourquoi l’herpès peut réapparaître ?

Lorsque les attaques prennent fin, cela ne signifie pas que la crise est terminée. Le virus part se loger dans un ganglion nerveux : le ganglion trigeminal. C’est ce qui amène les spécialistes à classer ce virus parmi les infections récurrentes. En d’autres termes, le bouton de fièvre n’est plus là mais le corps l’héberge toujours.

Le bouton de fièvre réapparaît dans certaines situations : période de stress, fatigue, exposition au froid ou au soleil. Pour faire simple : toute situation à même d’affaiblir vos défenses naturelles pousse l’infection labiale à réapparaître.

La solution logique pour faire disparaître l’herpès labial est donc :

1- De renforcer les défenses naturelles pour empêcher l’infection de réapparaître.
2- D’éliminer le virus de l’organisme.

Renforcer son immunité avec l’Échinacée

Une cure d’échinacée sous forme de teinture-mère des racines (disponible en herboristerie) permettra de stimuler l’organisme par deux actions :

  • L’augmentation du nombre de globules blancs en circulation ;
  • Leur capacité à phagocyter, c’est-à-dire dévorer les intrus ;

Une personne adulte pourra consommer une cuillère à café 3 à 5 fois par jour.

Éliminer le virus avec des plantes antivirales

Avant de vous parler des plantes antivirales, évoquons les compléments alimentaires. Dans le but d’optimiser les chances de guérison, nous recommandons la prise de lysine, un acide animé puisé dans l’alimentation. Selon les études, les dosages pour soigner l’herpès varient entre 500 et 1000 mg et doit être pris 2 à 3 fois par jour dès les premières démangeaisons jusqu’à ce que la fin de crise.

Cela devrait vous intéresser : Les bienfaits de la lysine et les précautions d’emploi.

En ce qui concerne les plantes médicinales, la mélisse est fortement recommandée en cas de bouton de fièvre. Elle viendrait effectivement inhiber l’activité du virus de l’herpès grâce à ses propriétés antivirales. Elle fournit ainsi d’excellents résultats en cure sur le long terme. Pour profiter de ses vertus, consommez 3 à 4 tasses d’infusions par jour. Les constituants de cette fleur qui attaquent le virus sont l’acide rosmarinique et l’acide caféique.

La Brunelle est une seconde plante antivirale qui peut être prise en complément de la mélisse (mélangées dans la même infusion). Il faut savoir que la brunelle est difficile à trouver en herboristerie. Vous pourrez toutefois la cultiver dans votre jardin ou la cueillir en pleine nature.

Pour accélérer la guérison, tapotez l’endroit affecté avec l’infusion de ces deux fleurs au moment de boire votre tisane.

Cicatriser la plaie avec la lavande

Lorsque le virus n’est plus là, vient le moment de la cicatrisation. Pour accélérer cette dernière étape, mélangez quelques gouttes d’huile essentielle de Lavande Vraie avec du gel d’aloe vera ou du miel. Appliquez-en généreusement au moment du coucher et laisser agir toute la nuit.

Ajouter un commentaire