etre vegan et en bonne sante
Accueil > Conseils santé > Végan : 7 Conseils pour être au meilleur de votre santé et de votre bien-être

Végan : 7 Conseils pour être au meilleur de votre santé et de votre bien-être

De nombreuses personnes choisissent de devenir végan pour des raisons d’ordre éthique, de santé et d’environnement. Quelle que soit la raison, devenir végan est une décision notable qui nécessite avant tout que vous soyez prêt.

Comme tout changement de mode de vie, devenir végan vous demande une forte volonté de changer ses habitudes. Ce qui était autrefois simple au quotidien (manger dans un restaurant ou consommer les vitamines dont votre corps a besoin) peut devenir complexe à mesure que vous faites le changement.

Pour cette raison, beaucoup se sentent dépassées au bout de quelques semaines. Mais ne vous découragez pas. Si vous envisagez de devenir végétalien ou si vous êtes actuellement confronté aux difficultés liées au mode de vie végétalien, il existe des habitudes à prendre afin de rester en bonne santé, sans complexité.

Suivez ces 7 conseils pour être au meilleur de votre santé et de votre bien-être grâce à un régime végétalien.

1. Des compléments alimentaires (peuvent être) nécessaires

Notre corps a besoin de certaines vitamines et de certains minéraux qui peuvent manquer dans un régime végétalien lors de certaines phases de la vie, ou lorsque le régime végétalien n’est pas assez varié.

Vitamine B12

Ce complément ne se trouve que dans les protéines animales et est essentiel pour la santé du cerveau et du système nerveux. Un apport insuffisant de ce nutriment peut entraîner une anémie et des problèmes de grossesse.

La vitamine B12 est le seul nutriment indispensable en complémentation lorsqu’on est végan. Si vous mangez beaucoup d’aliments frais, peu transformés et variés et que vous vous sentez en grande forme, vous pouvez vous arrêter ici dans la liste des compléments.

Cependant, les éléments listés ci-dessous peuvent aussi être nécessaire au cas par cas, durant une grossesse, un allaitement, un état de fatigue ou de maladie, une prise de sang et une discussion avec votre médecin vous éclairera sur vos besoins :

Fer

Ce nutriment aide les globules rouges à transporter l’oxygène et les nutriments vers le corps et une carence en fer pourrait entraîner l’anémie. Le fer contenu dans les aliments d’origine végétale est plus difficile à absorber par l’organisme. Donc, pour un coup de pouce supplémentaire, mangez des aliments riches en vitamine C comme les poivrons, les agrumes et le brocoli pour faciliter l’absorption du fer.

Zinc

Le zinc est présent dans toutes les cellules du corps. Il présente de nombreux avantages, notamment un système immunitaire et des organes reproducteurs en bonne santé. Bien que l’on trouve du zinc dans de diverses sources végétales, les phytates des plantes peuvent entraver son absorption. Assurez-vous donc que votre apport en zinc est suffisant.

Vitamine D

Votre corps a besoin de vitamine D pour absorber le calcium – qui maintient vos os en bonne santé – et elle est essentielle pour les végétaliens comme pour les omnivores. L’alimentation ne nous apporte pas suffisamment de vitamine D, nous la synthétisons en exposant notre peau au soleil. Ainsi, un complément peut être nécessaire lorsque l’exposition au soleil est insuffisante.

Iode

Pour fonctionner, le corps a besoin d’iode. C’est un nutriment nécessaire à la santé de la thyroïde et une consommation insuffisante peut perturber les fonctions métaboliques. L’iode ne se trouve pas facilement dans les sources végétales, il peut donc être important de prendre un complément, du sel iodé ou des algues marines.

2. Assurez-vous que vous consommez suffisamment de protéines

L’apport quotidien recommandé en protéines pour les adultes est le suivant :

  • Les hommes ont besoin en moyenne de 56 g par jour.
  • Les femmes ont besoin en moyenne de 46 g par jour.
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent ont besoin en moyenne de 71 g par jour.

Ce sont des moyennes, les besoins de chacun en protéines dépendront ensuite de la corpulence ainsi que de la quantité d’activité physique quotidienne.

Une fausse idée sur le régime végétalien est le manque de protéines. Beaucoup affirment que les végétaliens n’ont pas assez de protéines parce qu’ils ne mangent pas de produits animaux. Mais heureusement, Dame Nature offre de nombreuses options végétales pour obtenir la bonne quantité de protéines avec très peu d’efforts.

Prenez des aliments comme le brocoli, les lentilles, le tofu, le quinoa, les haricots noirs, l’amarante, les graines de chanvre, les artichauts, les flocons d’avoine, les noix, les graines, le tempeh et les épinards et vous atteindrez facilement votre quota quotidien de protéines.

Si vous pesez lourd et/ou vous faites beaucoup de sport, vous pourrez également vous supplémenter avec une protéine en poudre vegan, généralement fabriquée à base de chanvre, de pois ou de riz brun.

3. N’échangez pas vos produits animaux contre de la junk food

Un piège pour les véganes consiste à se nourrir de pain de mie, de pâtes blanches et de sucres raffinés parce qu’ils sont végétaliens et faciles à consommer. Faites-vous une faveur et dites simplement non. Ces produits ont peu de valeur nutritive et sont contre-productifs lorsqu’il s’agit d’adopter un mode de vie sain.

Mangez plutôt des aliments complets comme des céréales complètes, des fruits et légumes biologiques, des noix, des graines et des légumineuses. Conserver des aliments frais à haute valeur nutritive est un objectif important d’un régime végétalien. Vous éviterez ainsi les sautes d’humeur, la prise de poids ou l’abandon de votre nouveau mode de vie.

4. Allez-y mollo sur les substituts de viande

La transition entre un régime carnivore et un régime végétalien n’est certainement pas simple. Le véganisme est de plus en plus répandu et il existe de plus en plus d’options.

En faisant vos courses, vous êtes probablement déjà tombé sur la mention « viande alternative ». Bien qu’il puisse être agréable de retrouver le goût du « steak haché » de temps en temps, n’oubliez pas que ces substituts de viande sont hautement transformés et contiennent des quantités dangereuses de soja et d’autres ingrédients nocifs.

Privilégiez les substituts sains tels que le tempeh, l’edamame, le miso et le tofu plutôt que les options emballées et remplies de conservateurs.

5. Lire les étiquettes des aliments

Les produits animaux sont très sournois et se retrouvent dans presque tous les produits. Assurez-vous de lire très attentivement les étiquettes des aliments s’il ne s’agit pas d’aliments non transformés pour être sûr qu’ils sont végétaliens.

De même, soyez attentif aux quantités élevées de sodium et aux aliments hautement raffinés – si vous ne pouvez pas prononcer tous les ingrédients sur l’étiquette, passez votre tour.

6. Ne vous laissez pas influencer : être vegan est votre priorité

Les amis et la famille peuvent ne pas être aussi ouverts à un mode de vie basé sur les plantes. Tout comme la religion et la politique, la nutrition et l’alimentation peuvent être l’un des sujets sur lesquels les gens ont des opinions catégoriques et opposées.

Lorsque quelqu’un commence à vous questionner : pourquoi ? Quoi ? Comment ? Expliquez simplement que vous le faites pour vos propres raisons et que ce mode de vie vous convient.

Si cette personne est vraiment intéressée par le mode de vie végétalien, il peut être bénéfique pour vous deux d’entrer dans les détails, mais si cette personne n’a que des commentaires négatifs sur votre décision, passez à autre chose. Il s’agit de votre vie, de votre choix et vous n’êtes pas tenu de défendre votre décision ou de l’expliquer à qui que ce soit.

7. Prévoyez un plan pour la vie sociale

Il peut parfois être difficile de maintenir un régime végétalien et d’être en société. Heureusement, les restaurants s’adaptent désormais à différents régimes et modes de vie, y compris le véganisme. Toutefois, vous ne pouvez pas toujours compter sur l’accessibilité des options végétaliennes lorsque vous assistez à des réunions de travail, que vous rencontrez des amis ou que vous vous rendez chez votre famille pour dîner.

Être végan ne signifie pas que vous ne pouvez pas sortir avec des amis ou vivre votre vie, cela signifie simplement que vous devez être un peu plus préparé. Cette préparation supplémentaire vous évitera de vous inquiéter et vous permettra de vous amuser.

Voici quelques conseils pour vous aider à respecter votre régime végétalien tout en ayant une vie sociale :

  • Vérifiez le menu avant d’aller au restaurant
  • Apportez un plat d’accompagnement végétalien à un dîner
  • Mangez avant de sortir
  • Apprenez à connaître les restaurants qui servent des plats végétaliens
  • Gardez des collations végétaliennes avec vous 

Appliquez ces conseils pour rester en bonne santé grâce à un régime végétalien

Le végétalisme présente de nombreux avantages pour la santé et il n’est pas nécessaire de renoncer à des repas délicieux pour manger sainement. N’oubliez pas que la variété est le sel de la vie, et que cela ne fait pas défaut au véganisme. Devenir végétalien est une excellente occasion d’essayer de nouveaux aliments, de faire preuve de créativité dans la cuisine avec des recettes différentes et de manger plus consciemment.

N’ayez pas peur de vous faire plaisir de temps en temps. C’est une question d’équilibre et les végétaliens savent toujours comment s’amuser.

Enfin, devenir végétalien est un choix personnel. Tout comme vous attendez des autres qu’ils respectent votre choix de vie, les autres attendent de vous que vous respectiez le leur. Alors n’en faites pas une guerre des modes de vie, mais soyez plutôt une source d’inspiration et un exemple d’un mode de vie positif et sain.

Ajouter un commentaire