Curcuma

Le curcuma est l’épice la plus prometteuse s’agissant de notre santé. De nombreux scientifiques travaillent sur le curcuma pour comprendre et exploiter ses potentielles vertus anti-oxydantes et anti-cancéreuses.
BienfaitsUtilisation

Qu’est-ce que c’est ?

  • Origine : Inde et Malaisie
  • Classification botanique : Zingibéracées (Zingiberaceae)
  • Caractéristique : L’épice s’obtient en réduisant en poudre le fruit séché de la plante.
  • Formes et préparations : huiles essentielles, teintures, infusions, poudres, gélules, cataplasmes, décoctions…
  • Principales propriétés sur la santé : digestive, combat les douleurs de l’estomac, élimine la mauvaise haleine…

Le curcuma est une plante de la même famille que le gingembre et la cardamome (les Zingibéracées). Son nom vient du mot arabe Kourkoum qui veut dire Safran. Cela lui vaut son surnom de « Safran des Indes » car il a la même propriété colorante.

On connait d’ailleurs très bien le curcuma sous la forme d’une poudre jaune-orangé. Il s’agit du rhizome que l’on a réduit en poudre. L’épice de curcuma compte, en grande partie, les mélanges de curry.

On utilise le curcuma depuis 4000 ans en Ayurveda. Elle se décline dans tous les aspects du quotidien : cuisine, cosmétique et médecine. Aujourd’hui, l’Inde est le premier producteur au monde et cultive plus de 100 variétés. Les États-Unis sont les premiers importateurs, suivis de l’Europe.

curcuma

Composition de l’épice

2 grammes de curucma couvrent 9% des apports quotidien en manganèse et 7% des apports en fer (minéral essentiel au transport de l’oxygène et à la formation de globule rouge dans le sang, rappelons-le). Le curcuma est également riche en anti-oxydants.

La Curcumine est la molécule « miracle » du curcuma. C’est elle qui donne à l’épice toutes ses vertus anti-inflammatoires. Il en contient entre 3 à 5% selon l’espèce.

Valeurs nutritionnelles

Pour 100 grammes / 321 kcal (la composition du curcuma peut varier d’une récolte à l’autre en fonction de facteurs environnementaux).

Eau8,28 g
Glucides40,5 g
Protéines10,8 g
Lipides6,7 g
Calcium383 mg
Magnésium229 mg
Fer14 mg
Zinc7,47 mg
Vitamine B60,23 mg
Vitamine B20,18 mg

Propriétés

Sur le continent indien, la plante et l’épice sont considérées comme exceptionnelles en regard de leurs différentes propriétés.  Le curcuma est utilisé quotidiennement en Inde. Il est bénéfique pour notre santé grâce à son dosage en curcumine qui présente plusieurs propriétés :

  • antioxydante
  • stimulante
  • anticancéreuse
  • anti-inflammatoire
  • anti-bactérienne

On doit penser au curcuma :
– en cas de troubles digestifs et de maux de ventre en général
– lors de douleur articulaire, de rhumatisme, d’arthrose et de raideur matinale

Bienfaits du curcuma

Le curcuma est un allié santé incontournable du quotidien. En poudre, dans les plats exotiques ou pressé dans un jus, le curcuma a envahi le quotidien des français. Cette fabuleuse épice doit son succès aux nombreuses vertus bien-être qu’on lui attribue :

  • Traiter les problèmes digestifs : le curcuma est un excellent allié pour les personnes souffrant de problèmes digestifs en augmentant les sécrétions biliaires (ulcère notamment). Faire une cure de plusieurs mois.
  • Aide les personnes souffrant de diabète : l’épice aide à digérer les sucres et les graisses
  • Anti-allérgique
  • Antistress : le curcuma régule les hormones du stress comme le cortisol
  • Concentrée en antioxydant, cette épice est particulièrement utilisée pour traiter les maladies inflammatoires et peut traiter en usage externe les inflammations de la peau et les blessures.
  • Aide à traiter le cancer (évidemment associé à la chimiothérapie ou la radiothérapie)
  • Soulage les articulations
  • Prévient le vieillissement des cellules ainsi que les pathologies dégénératives.

Recherches et découvertes

Le curcuma fait l’objet de nombreuses recherches qui nous prouvent sa nécessité dans la vie de tous les jours. Aujourd’hui plus que jamais, l’épice revient en force dans nos assiettes pour tenter de repousser l’épidémie de cancers à laquelle nous devons faire face.

Une récente étude publiée dans une revue scientifique de cancérologie faisant autorité suggère que le composé actif du curcuma associé au chardon-marie permettrait de limiter la prolifération des cellules tumorale du colon. Des études cliniques doivent encore être réalisées pour confirmer ce potentiel anti-cancer.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît son efficacité pour traiter les maux d’estomac.

Le curcuma est également l’objet de nombreuses études scientifiques dans le monde entier, afin de mieux cerner ses propriétés alimentaires et médicales. Beaucoup d’études sérieuses vont dans le sens d’un potentiel thérapeuthique du curcuma :

Comment trouver du curcuma de qualité ?

En france, la culture de curcuma est très compliquée. Le curcuma que l’on trouve en magasin est importé. Les ventes ont bondi ces dernières années et la tendance se confirme dans les rayons où les marques de curcuma en poudre se sont multipliées. 25 kilos de curcuma sont produits chaque seconde.

Mais attention, tous les curcuma en poudre ne se valent pas. Pour espérer obtenir les meilleurs bienfaits de cette épice, achetez la poudre 100% curcuma. La présence d’ail ou de sel n’est d’aucun intérêt.

La culture de curcuma n’échappe pas à la course à la productivité au détriment de l’utilisation de produits chimiques. Toutefois, l’Inde a mis en place tout une série de contrôle afin de détecter la présence éventuelle de pesticides classés cancérogènes.

Cela devrait vous intéresser : Curcuma en gélule : bonne ou mauvaise idée ?

Posologie et contre-indications

– En poudre : la consommation quotidienne de curcuma varie entre 1,5 et 3 grammes (soit environ l’équivalent d’une cuillère à café).

– En infusion : laissez infuser 1,5 ou 2 grammes de curcuma durant une dizaine de minutes dans 150 ml d’eau bouillante. Ne dépassez pas deux tasses par jour.

Allergies : si vous avez une obstruction des voies biliaires, l’usage du curcuma est déconseillé. Prudence également en cas de prise de certains médicaments. Informez-en votre médecin pour éviter tout risque d’interaction.