Accueil > Plantes médicinales > Gingembre (Zingiber officinale)

Gingembre (Zingiber officinale)

gingembre plante medicinale

Considéré comme une plante médicinale aux nombreuses vertus, le Gingembre est une épice appréciée aux quatre coins du monde. Tout comme le Curcuma, son usage remonte à plus de 500 ans.

Carte d’identité du Gingembre

  • Nom commun en français : Gingembre
  • Nom scientifique : Zingiber officinale
  • Famille : Zingibéracées
  • Agit contre : les nausées, les inflammations, les problèmes digestifs, les migraines, les congestions utérine. 

Originaire d’Asie tropicale et particulièrement d’Inde, le Gingembre ou Zingiber est une plante médicinale couramment utilisée dans des plats Africains, Asiatiques et, depuis peu, dans des recettes occidentales. 

Appréciée pour ses propriétés thérapeutiques, l’épice est exportée et consommée dans le monde entier. 

Composition de cette plante

Le rhizome du gingembre est principalement composé d’huiles essentielles (sesquiphellandrène, zingibérène et béta-bisabolène), de quelques composés phénoliques (gingérols, shogaols), de lipides et d’acides aminés.

Comme dans la plupart des plantes, on y retrouve de l’amidon et de nombreux minéraux tels que le manganèse, le magnésium et le phosphore.

Quels sont les bienfaits du Gingembre ?

Vous avez certainement entendu parler des bienfaits multiples et variés du Gingembre. Généralement, on considère que le zingiber officinale facilite la digestion, protège le foie, agit contre le cholestérol, les nausées et l’insuffisance pancréatique.

Il accélère la vidange gastrique

Le gingembre peut être utilisée chez les personnes souffrant d’une digestion lente, de ballonnements et de crampes intestinales. Grâce à son action stimulante sur la partie basse de l’estomac, l’épice évite la stagnation et la fermentation.

Le gingembre aide également à soulager la constipation chronique.

Il agit contre les nausées

Le rhizome contribue à soulager les nausées quelque soit leur origine : celles qui surviennent après une opération chirurgicale, au début d’une grossesse, au cours d’un voyage (en voiture, en avion, en bateau) ou lors d’un traitement par chimiothérapie.

Il intervient comme anti-inflammatoire articulaire

De nombreux chercheurs soutiennent l’efficacité du Gingembre pour lutter contre les douleurs arthritiques (arthrose, ostéoarthrite…) en traitement long terme et à des doses élevées. Toutefois, les résultats ne sont pas garantis chez tous les patients.

Il traite les migraines

En médecine ayurvédique, le gingembre est indiqué au début d’une migraine pour en soulager la douleur.

Agit comme réchauffant interne

Le gingembre a une puissante action réchauffante sur le corps. C’est une plante particulièrement appréciée en hiver. La chaleur se ressent d’abord dans le système digestif puis se diffuse jusque dans les extrémités du corps.

Il est également recommandé en cas de fièvre car, en aidant à transpirer, il disperse la chaleur dans le corps humain.

Soulage les douleurs pelviennes

Grâce à son action réchauffante et ses propriétés inflammatoires expliquées ci-dessus, le gingembre atténue les crampes menstruelles, la dysménorrhée et la plupart des douleurs liées aux fibromes utérins.

Comment consommer le Gingembre ?

Contrairement à d’autres plantes, le Gingembre n’a pas de posologie stricte. On l’utilise frais dans l’alimentation pour sa saveur poivrée et piquante.

Certains thérapeutes encouragent la consommation du Gingembre sous forme séchée pour son action sur la santé.

Décoction / Infusion

Ajouter 1 cuillère à café de rhizome râpé dans 20 cl d’eau froide. Porter à ébullition et laisser bouillir pendant 5 minutes. Couvrir et laisser infuser 10 minutes avant de filtrer.

Posologie : Boire jusqu’à 3 tasses par jour.

Gélules de poudre de gingembre

Dosée à 250 mg. Prendre 2 gélules le midi et 2 le soir au moment du repas.

1 cuillère à café de gingembre en poudre au petit-déjeuner (mélangée dans un yaourt ou un jus) convient également.

Extrait hydro-alcoolique

Verser 30 gouttes dans un verre d’eau matin et soir.

Contre-indications et effets indésirables

Comme la plupart des plantes médicinales, le Gingembre n’est pas sans danger et peut causer des effets secondaires chez certaines personnes.

Pour éviter cela, ne dépassez pas des doses supérieures à 4 grammes (notamment chez les personnes sous anticoagulants ou aspirine).

Le gingembre est à proscrire chez les enfants et en cas d’ulcère gastrique.

Coup de ❤️ du mois

Suivez-nous sur Instagram

Suivez-nous sur Instagram