Le ginseng fait partie des plantes adaptogènes censées améliorer la capacité d’adaptation de l’organisme face aux agressions externes (stress) ou interne (infections).

Qu’est-ce que c’est ?

  • Nom botanique : Panax ginseng
  • Origine : Chine et Corée
  • Classification botanique : Araliacées
  • Formes et préparations : Décoctions de la racine fraîche, gélule, teinture mère, ampoule…
  • Principales propriétés sur la santé : anti-fatigue, stimulant, adaptogène, aphrodisiaque…

En Chine, son nom est San-Chi, ce qui signifie « Plante-Homme » car il semble lui pousser des bras et des jambes. On l’utilise surtout dans la cuisine médicinale chinoise comme tonique et aux changement de saison.

C’est la racine du ginseng qui possède des vertus médicinales. Son prix élevé repose dans le fait qu’il faut attendre 4 à 5 ans avant de pouvoir le récolter. On trouve 2 types de ginseng : le blanc et le rouge.

  • Ginseng blanc : il s’agit de la racine que l’on fait sécher à l’air.
  • Ginseng rouge : on l’obtient en le passant à la vapeur afin de libérer des ginsenosides qui lui confèrent des propriétés supérieures au ginseng blanc.

Au goût, le ginseng est très amer. Cette amertume se marie très bien dans les bouillons avec de l’ail, de l’oignon, du gingembre, du soja ou des aliments sucrés (figues, raisons sec…).

Composition de la plante

Les racines du ginseng contiennent :

  • Ginsénosides (substance active du ginseng)
  • Saponosides
  • Vitamines B
  • Acides aminés essentiels
  • Amidon
  • Acides gras, oligoéléments et minéraux

Propriétés et bienfaits du ginseng

  • Tonique et anti-fatigue : la racine de ginseng réduit l’asthénie et améliore les capacités physiques et intellectuelles.
  • Adaptogène : elle augmente la résistance de l’organisme face au stress du fait de sa composition en ginsénosides qui lui confère toutes ses propriétés. Elle stimule donc l’organisme en cas de surmenage, fatigue physique et cérébrale.
  • Énergisante : elle améliore la vitalité.
  • Aphrodisiaque.

Recherches et découvertes

L’European Medicines Agency approuve l’usage du ginseng comme tonique pour fortifier l’organisme en période de fatigue. Diverses études ont prouvé son action sur le système immunitaire.

En 2005, une étude menée au Canada a montré qu’un groupe qui avait consommé 400mg par jour d’extrait normalisé de ginseng durant 4 mois a davantage su lutter contre les rhumes et les infections de l’hiver. En revanche, rien n’a prouvé ses effets sur la mémoire.

Pour qui la plante est-elle intéressante ?

  • Les étudiants peuvent avoir un intérêt à y recourir lors de la préparation aux examens car il favorise l’apprentissage en améliorant la concentration et la mémoire.
  • Le ginseng est également intéressant pour les sportifs puisqu’il aide la préparation à l’effort et améliore la récupération.
  • Enfin, le ginseng est recommandé aux personnes fragiles ou convalescentes après un traitement lourd ou plus généralement suite à un épisode infectieux.

Comment utiliser le ginseng

Le ginseng peut parfois être présent dans les crèmes cosmétiques. On dit qu’elle va donner un coup d’éclat à la peau et illuminer le teint. Pour profiter de ses vertus médicinales, la voie orale est à privilégier.

Peu importe la forme sous laquelle vous choisissez de consommer le ginseng, nous conseillons une cure de 10 à 20 jours pour obtenir des résultats.

En cas d’immunité plus faible et même en cas de fatigue chronique, vous allez pouvoir utiliser cette plante deux fois par an, au printemps et à l’automne en cure d’une durée de 1 à 3 mois (attentif à ne pas dépasser les 3 mois au vue de la puissance de cette plante.

  • Infusion de la récine : Porter 150 ml d’eau à ébullition, ajouter 5 fines tranches de racine de ginseng (ou 1 cuillère à soupe de poudre). Éteindre et infuser 10 minutes. Agrémenter de miel selon le goût. Boire 1 tasse le matin pendant 10 jours.
  • Gélule : Choisissez un produit de qualité qui contient 10mg par gramme de racine de ginsgenoside. C’est vraiment ce qui détermine l’efficacité de la gélule.
  • Teinture mère
  • Ampoule
  • Extrait

Dangers et contre-indications

Même si cette plante est naturelle, elle est contre-indiquée chez les personnes suivantes :

  • Les personnes souffrant d’hypertension et de troubles cardiaques car la consommation du ginseng peut faire grimper la tension.
  • Les femmes enceintes et allaitantes
  • Les enfants
  • Les personnes atteintes de maladie auto-immune, d’asthme et d’insomnie.

En cas de prise d’anticoagulants ou de traitement contre le diabète, demandez l’avis de votre médecin. Le ginseng contenant des substances phytoestrogéniques, il est en également déconseillé en cas de cancer hormono-dépendant (sein, utérus).

Où trouver du ginseng ?

Il faut savoir que le ginseng que vous trouverez dans le commerce sera du ginseng cultivé. Le ginseng sauvage a tellement été ramassé qu’il est difficile d’en trouver.