bienfaits berberine
Accueil > Plantes médicinales > Les 6 bienfaits de la berberine que vous devriez connaître

Les 6 bienfaits de la berberine que vous devriez connaître

Il existe un grand nombre de compléments alimentaires en vente libre qui promettent une meilleure santé. Mais l’un d’entre eux suscite beaucoup d’intérêt depuis quelque temps. Il s’agit de la berbérine.

Entre autres, la berberine aurait un effet hypocholestérolémiant, qui pourrait aider à prévenir les maladies cardiaques. Il contribuerait également à réduire la glycémie, pouvant ainsi prévenir le diabète.

Découvrez en détails six bienfaits de la berbérine pour la santé. 

Qu’est-ce que la berbérine ?

La berbérine est un alcaloïde dont on profère des effets bénéfiques sur la santé. N.B. Un alcaloïde est une substance organique d’origine végétale.

Traditionnellement utilisée dans la médecine chinoise, la berbérine est un composé naturel de couleur jaune vif qui provient de racines, de rhizomes et d’écorce de plusieurs espèces de plantes. Le meilleur composé proviendrait du raisin d’Oregon et de l’épine-vinette.

Loin d’être une nouveauté, la berbérine fait aujourd’hui l’objet d’une grande attention en raison de ses bienfaits potentiels pour la santé. Nous tenons toutefois à préciser que, comme tout complément alimentaire, son usage peut avoir des effets secondaires.

Veuillez demander conseils à votre médecin avant chaque cure.

Les bienfaits potentiels de la berbérine

Diminuer la glycémie

Selon Santé Publique France, “En France en 2020, plus de 3,5 millions de personnes sont traitées par médicament pour un diabète, soit 5,3 % de la population”.

Compte tenu de ces chiffres, de nombreux professionnels de la santé sont à la recherche de moyens naturels pour traiter le diabète.

Des études récentes reportées par l’Anses1 ont attiré l’attention. La berbérine semble pouvoir réduire légèrement la glycémie et est aussi efficace que les médicaments prescris contre le diabète.

En 2018, une revue Oncotarget2 constatait que la berbérine pouvait être un traitement efficace pour les personnes atteintes de diabète de type 2. Ses effets hypoglycémiants, ont-ils écrit, étaient comparables à ceux de la metformine, un médicament couramment prescrit pour réguler l’hyperglycémie.

Une méta-analyse antérieure a révélé que la berbérine était un traitement hypoglycémiant tout aussi puissant que les médicaments prescrits sur ordonnance comme Avandia et Glucotrol.

Toutefois, ces sérieux éléments d’information sont à prendre avec des pincettes. La plupart des études sur la berbérine et le diabète sont des analyses d’études publiées antérieurement, et non des essais contrôlés et randomisés qui mettent la berbérine en concurrence avec un médicament contre le diabète. Il est donc difficile d’affirmer avec certitude que ce complément peut remplacer un traitement médicamenteux.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires, mais les chercheurs affirment que l’association de la berbérine et de la metformine pourrait permettre de réduire la dose de médicament et de diminuer les effets secondaires de l’un ou l’autre.

Nous tenons à mettre en garde : avant tout essai, demandez conseil à votre médecin, surtout si vous prenez de l’insuline.

Diminuer le cholestérol

Selon la Fédération Française de Cardiologie, en France, les maladies cardio-vasculaires sont à l’origine d’environ 140 000 décès/an.

Lorsque le cholestérol s’accumule dans le sang, il peut boucher les artères et entraver la circulation sanguine vers le cœur et le corps. La réduction du cholestérol permet donc de lutter contre les maladies cardiaques.

Des études ont montré que la berbérine aurait un rôle à jouer dans la réduction du taux de cholestérol chez certaines personnes – tout comme le fenugrec.

Dans une première étude publiée dans Phytomedicine, des participants souffrant d’obésité ont reçu 500 milligrammes de berbérine trois fois par jour pendant 12 semaines. Les résultats ont révélé une réduction des taux de lipides sanguins et une légère perte de poids.

Une seconde étude clinique menée pendant trois mois sur 48 adultes atteints de diabète de type 2 mal contrôlé, a montré une diminution de la glycémie à jeun et postprandiale après administration de berbérine (500 mg par voie orale, trois fois par jour). Les résultats ont aussi montré une réduction significative du taux de cholestérol total et le cholestérol LDL (Yin, Xing, et Ye 2008b3).

Pour les personnes qui ne tolèrent pas les médicaments les plus courants utilisés pour traiter l’hypercholestérolémie, la berberine en complément alimentaire peut être une alternative sûre à envisager. Demandez conseil à votre médecin.

Perdre du poids corporel

Le maintien d’un poids sain nous protège des maladies cardiaques, du diabète de type 2, des accidents vasculaires cérébraux, de l’arthrose et de certains types de cancer. La berbérine peut contribuer à la perte de poids et à la réduction de la graisse du ventre.

Une étude publiée dans la revue Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine a analysé l’administration de 300 mg de berbérine, 3 fois par jour, pendant 3 mois, sur 37 personnes atteintes du syndrome métabolique.

L’étude révèle que chacun des patients ont vu leur indice de masse corporelle (IMC) diminué, passant d’obésité morbide à surpoids. Ils ont également perdu en moyenne 5 cm de tour de taille.

Toutefois, cette étude a ses limites compte tenu de la petite taille de l’échantillon. Des recherches supplémentaires sont nécessaires, avec un échantillon plus important.

Nous tenons à rappeler, par ailleurs, qu’aucune recette miracle n’existe pour perdre du poids rapidement sans un régime alimentaire sain et un programme d’exercices physique.

Soulager les troubles digestifs

Les propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes de la berbérine parviennent à soutenir le microbiome intestinal des personnes souffrant de troubles gastro-intestinaux, de diarrhée et de prolifération bactérienne – notamment due au syndrome du côlon irritable, à la colite ulcéreuse et à d’autres maladies intestinales inflammatoires.

Une étude publiée dans Phytotherapy Research a analysé deux groupes de personnes atteintes du syndrome du côlon irritable. Pendant 8 semaines, le premier a pris un traitement placébo tandis que le deuxième a pris 400 mg de berbérine par jour. L’étude a révélé que la berbérine permettait d’améliorer la fréquence et l’urgence de la diarrhée, ainsi que les douleurs abdominales.

Prévenir les infections urinaires et les cystites récurrentes

La berbérine pourrait soulager les sensations de brûlures et de picotement liées aux infections urinaires et à l’inflammation de la vessie, appelée cystite.

Dans un essai contrôlé randomisé de 2018, publié dans le Journal of Chemotherapy, une combinaison de différents extraits de plantes (dont la berbérine) a montré une efficacité dans la prévention des infections urinaires. 

L’étude a divisé les participantes en trois groupes :

  • Un groupe A a reçu de la berbérine, de l’arbutine et du bouleau.
  • Le groupe B a reçu de la berbérine, de l’arbutine, du bouleau et de la forskoline. 
  • Le groupe C a reçu des proanthocyanidines, des composés végétaux qui, selon les chercheurs, sont responsables de la capacité du jus de canneberge à traiter les infections urinaires.

Les résultats révèlent que les participantes des groupes A et B ont souffert de cystites de manière moins récurrente et que leur charge bactérienne médiane était inférieure à celles des participantes du groupe C.

Peut aider à prévenir certains cancers

Une supplémentation en berbérine pourrait réduire les polypes colorectaux, selon un essai en double aveugle, contrôlé par placebo, publié en 2020 dans The Lancet Gastroenterology & Hepatology.

L’étude a porté sur près de 900 personnes en Chine, âgées de 18 à 75 ans, ayant subi l’ablation de polypes lors d’une coloscopie. Pour information, la plupart des polypes intestinaux sont bénins, mais certains peuvent devenir cancéreux.

La première moitié de ces personnes a pris un placebo pendant 2 ans, tandis que la deuxième moitié a pris 300 mg de berbérine deux fois par jour.

Aucun des participants n’a développé de cancer colorectal au cours de l’étude et il s’avère que le groupe prenant de la berbérine présentaient moins de polypes récurrents (36 %) que ceux qui prenaient un placebo (47 %).

Selon les chercheurs, la berbérine pourrait être une option seine et peu coûteuse pour aider à prévenir le cancer colorectal. À préciser qu’aucun effet secondaire grave n’a été signalé.

Effets indésirables et danger

Nous tenons faire appel à la prudence. Les compléments alimentaires à base de berbérine ont la capacité d’interagir avec de nombreux médicaments, ce qui peut compromettre leur efficacité. Dans certains pays, son usage est fortement restreint, voire interdit.

L’ANSES, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, a rapporté que les alcaloïdes comme la berbérine pouvaient augmenter les contractions utérines. Elle déconseille formellement l’usage de la berbérine pour les personnes les femmes enceintes4.

Sources : 

  1. Les effets de la berbérine sur la glycémie, Rapport de l’Anses
  2. Metformin and berberine, two versatile drugs in treatment of common metabolic diseases, Oncotarget.
  3. Efficacy of Berberine in Patients with Type 2 Diabetes, NCBI
  4. La berbérine fortement déconseillée aux femmes enceintes, Rapport de l’Anses

Ajouter un commentaire