Accueil > Médecines douces > La médecine spirituelle : définition, origines et pratiques

La médecine spirituelle : définition, origines et pratiques

medecine spirituelle
4.6/5 - (18 votes)

L’être humain est un être multidimensionnel. En dehors de son corps physique qui est visible, il possède d’autres corps subtils invisibles. Par ailleurs, il vit simultanément dans trois différentes dimensions, c’est pour cela que l’on dit qu’il est tridimensionnel. En effet, on possède un corps mental, qui est le corps des pensées, ainsi qu’un corps astral qui est le siège des émotions.

Entre ces 2 corps et le corps physique, il y a le corps éthérique dont on parle beaucoup moins. Enfin, il y a le corps physique, que nous pouvons voir chaque jour. Tout comme le corps physique, les autres corps peuvent être fatigués, blessés et malades. Il faut noter que les états de ces corps rejaillissent sur le corps physique.

C’est pour cela que Platon affirmait que l’être humain est un tout et qu’on ne pouvait soigner le corps sans soigner l’âme. C’est ce qui justifie l’existence de la médecine spirituelle. Contrairement à la médecine moderne, elle s’intéresse aux autres corps de l’homme.

Qu’est-ce que la médecine spirituelle ?

La médecine spirituelle est une science en lien avec la métaphysique. Encore appelée médecine énergétique, elle est une catégorie de la médecine alternative. Cette dernière est un type de médecine qui n’est pas basé sur les possibilités biologiques. Selon la médecine spirituelle, les thérapeutes guérissent le patient par canalisation de l’Énergie. Elle s’intéresse à la guérison des corps subtils de l’homme.

On définit la guérison spirituelle comme une interaction entre deux individus : le guérisseur et le malade. L’échange qui s’effectue entre eux a pour but d’améliorer la santé du sujet défaillant. Ce type de médecine remonte à plusieurs années en arrière. Elle a un champ plus large que la médecine moderne, bien qu’elle soit moins reconnue que cette dernière. Elle n’est pas admise dans la plupart des champs scientifiques parce que ses moyens sont immatériels et dépassent l’entendement humain. Ses moyens de traitement sont essentiellement basés sur l’usage de l’énergie pour la régénération des cellules. Le but est de changer l’état de son esprit, pour changer sa fréquence.

Dans ce processus, le sujet qui émet de nouvelles vibrations envoie naturellement à son corps de nouvelles informations. C’est ainsi que les cellules se régénèrent pour s’adapter à la nouvelle fréquence. Tout prend donc naissance dans notre esprit. Nous façonnons notre réalité.

Cependant, il importe de comprendre que cette médecine repose sur la capacité d’autoguérison de l’homme. Le guérisseur éveille la conscience du patient pour qu’il se soigne lui-même. Ces dernières années, nous sommes à une ère où cette médecine est en pleine expansion, surtout dans les pays anglophones. Plusieurs personnes affirment par ailleurs que la prochaine version de la médecine sera basée uniquement sur la vibration.

Les origines de la médecine spirituelle

La médecine spirituelle tire son origine d’anciennes pratiques ancestrales. Il y a fort longtemps, l’homme était connecté à la nature et à lui-même. Il y avait une grande sagesse et une grande connaissance basée sur l’ordre naturel des choses. La magie était même admise.

Les médecins de l’Egypte antique allient des formules magiques aux médicaments pour une guérison complète. La médecine chinoise ancienne inclut les formules magiques et des connaissances transmises oralement de génération en génération. L’origine de cette médecine est légendaire et liée à des empereurs mythiques. De même, la médecine énergétique dans la culture japonaise a des origines lointaines, même plus vieilles que le Reiki qui ne date que de 1865.

En Afrique, il existe beaucoup de pratiques occultes. Par le passé, toutes les connaissances et les sciences étaient liées au divin. Il fut un temps où, les africains se soignaient auprès des guérisseurs traditionnels. Ceux-ci utilisaient des incantations, des plantes et bien d’autres procédés mystiques.

En outre, le physicien de renom Albert Einstein affirmait, il y a des années de cela que tout est énergie. Il ajoute que l’être humain est l’expression de l’énergie qui a ralenti pour se cristalliser et prendre corps dans la matière. Pour lui, quoi qu’on désirait, il suffisait de se brancher à la fréquence de cette chose pour l’avoir.

De plus, il y a fort longtemps, Nikola TESLA affirma qu’on ne peut manquer d’Énergie, car dans l’univers il existe une quantité illimitée d’énergie. Plusieurs autres scientifiques allèrent dans ce sens et posèrent ainsi les bases d’une conception de l’univers insaisissable pour le commun des mortels. S’il existe une grande quantité d’énergie, cela signifie qu’on peut travailler sur la qualité de cette énergie. Si l’homme est lui-même Énergie, il est évident qu’on peut se soigner avec cette énergie.

Aujourd’hui, à l’ère de la modernité et au nom d’une certaine évolution, l’homme s’éloigne chaque jour de lui-même. Le bruit nous empêche de nous écouter et de nous connecter à notre environnement. Les connaissances ancestrales sont perdues ou abandonnées. Les garants de la tradition sont pour la quasi majorité morts. Personne ne transmet plus la connaissance, ou alors cette transmission n’est pas authentique, car déformée ou mal comprise.

La spiritualité est une quête du sens de la vie. Une recherche de connexion au divin et à soi-même. Dans cette quête, il s’agit de revenir à soi. D’être proche de la nature et de soi. C’est ainsi que la médecine spirituelle passe par un élément naturel qui est invisible, mais dont nous sommes entièrement constitués. Il s’agit de l’énergie. Encore appelée QI, elle est l’essence de la vie. L’énergie vitale est la force universelle qui anime les êtres vivants.

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez plus d’articles et contenus sur le site de Luc Bodin à propos de la médecine spirituelle, les Hypno-méditations​, l’Univers et bien plus de sujets encore.

Qui peut faire recours à la médecine spirituelle ?

Tout le monde peut bénéficier des bienfaits de la médecine spirituelle. Comme on le dit si bien, l’être humain est un malade qui s’ignore. Entre névrose, psychose, maladies psychosomatiques, les cancers, les maladies immuno-déficience et d’autres maux, on peut dire que nous sommes tous malades, à divers degrés. Certains en ont conscience et d’autres n’en n’ont pas conscience.

Cependant, ceux qui sont susceptibles d’avoir recours à la médecine spirituelle sont ceux qui en ressentent le besoin. Nous parlons des individus qui souffrent dans leur corps et dans leur âme. Il s’agit des personnes souffrant de maladies chroniques. De même, il y a les personnes qui, pour divers malaises consultent plusieurs fois à l’hôpital sans obtenir un diagnostic précis ou la guérison. Plusieurs malades du cancer ont également recours à ce type de médecine.

Pour les maladies psychosomatiques, les dépressifs et autres, on peut faire recours à ce type de médecine. Par ailleurs, toute personne vit des états qui la déstabilisent (deuil, maladie d’un proche…). En plus, les femmes enceintes, les anxieuses chroniques, les esprits tourmentés et agités peuvent en bénéficier. Même la fibromyalgie peut être soignée par la médecine spirituelle. C’est une maladie que la science moderne n’arrive pas à traiter convenablement.

Ajouter un commentaire