Bioasis
Accueil » 1001 plantes médicinales » Mélisse (Melissa officinalis)

Mélisse (Melissa officinalis)

melisse bienfaits

Il est fort probable que nous ne connaissions, à ce jour, pas tous les secrets thérapeutiques de la mélisse. L’expérience nous a toutefois permis de découvrir quelques-unes de ces propriétés, et pas des moindres ! C’est probablement pour cette raison que la mélisse est souvent désignée comme l’une des plantes préférées des herboristes.

Carte d’identité de la mélisse

  • Nom scientifique : Melissa officinalis
  • Classification botanique : Lamiacées (Lamiaceae)
  • Noms communs : Mélisse, M. citronnelle, Citronnelle, M. officinale
  • Propriétés : Antiviral, antispasmodique, carminative, calmante, sédative, diaphorétique.
  • Agit contre : les troubles digestifs, les douleurs hépatiques, les troubles nerveux, l’insomnie, la dépression nerveuse légère, les migraines et palpitations.
  • Période de récolte : De juin à septembre (feuilles et sommités fleuries)

La mélisse est une plante vivace herbacée de la famille des menthes : les lamiacées. Elle trouve son origine dans le pourtour méditerranéen et l’Europe méridionale. Elle est très facile à cultiver en jardin.

L’utilisation de la mélisse en tant que plante thérapeutique remonte à la Grèce antique. En ce temps, elle servait à calmer la nervosité et les troubles nerveux. En Europe, on la connait surtout pour ses vertus antivirales et pour soulager les troubles digestifs.

Ses composants et principes actifs

  • aldéhydes terpéniques ou huiles volatiles (citronellal, le géranial, le néral) ;
  • tannins constitués d’acide rosmarinique et caféique ;
  • flavonoïdes telle que la lutéoléine ;
  • composants amers dont l’acide ursolique et oléanolique.

Comment reconnaître la plante en pleine nature ?

La mélisse est une plante vivace ressemblant à la menthe. Elle est facile à reconnaître grâce à ses caractéristiques :

  • ses tiges sont dressées en carré sur lesquelles se ramifient des feuilles
  • les feuilles assez dentées et poilues sont de couleur vert pâle sur la face inférieure et plus foncée sur la face supérieure ;
  • ses fleurs sont en forme de petites cloches à deux lèvres. En bouton, elles sont de couleur blanche ou jaune, et virent légèrement au rosé lorsqu’elles commencent à se faner.

Comme c’est une plante aromatique, on peut aussi la reconnaître par son odeur légèrement citronnée. Pour cela, il suffit de froisser ses feuilles avant de les sentir.

La mélisse pousse essentiellement sur un sol frais. Vous pourrez en apercevoir en pleine nature, dans les campagnes, sur des zones exposées au soleil mais également ombragées.

Ses propriétés et bienfaits sur notre santé

De nos jours, cette plante médicinale entre dans la composition de nombreux remèdes naturels en phytothérapie.

Grâce à ses propriétés calmante et relaxante, la mélisse soulage les troubles nerveux (stress, crise de nerfs, anxiété, palpitations, troubles du système nerveux). Elle possède également des vertus sédatives qui procurent une nette amélioration de la qualité du sommeil.

Parmi les vertus thérapeutiques de la mélisse, on distingue ses propriétés antivirales. Elles contribuent particulièrement à traiter les infections virales comme l’herpès labial, le zona et autres virus bien plus dangereux.

La mélisse agit également sur la digestion grâce à ses propriétés carminatives. Son pouvoir antispasmodique lui vaut de calmer les crampes d’estomac. Grâce aux flavonoïdes qu’elle contient, elle aide également à soigner les ulcères.

En application directe sur la peau, la mélisse soulage les inflammations cutanées et les mycoses.

Recherches scientifiques et découvertes

De nombreuses études scientifiques ont examiné les effets de l’emploi de la mélisse sur des patients. Par exemple, une étude sur des patients anxieux et souffrant d’insomnie a confirmé que la mélisse réduisait les symptômes liés à l’anxiété de 18 %. Chez 95 % d’entre eux ils ont pu constater une amélioration de leur état nerveux.

Comment consommer la mélisse ?

La mélisse peut être employée de manière interne et externe. Pour plus d’efficacité dans votre traitement, optez toujours pour des feuilles bien fraîches, que ce soit pour une infusion ou une teinture mère.

Tisane de plante fraîche : 1 cuillère à soupe de feuilles pour 20 cl d’eau froide, porter à ébullition. Faire bouillir 3 minutes puis couvrir. Laisser infuser 10 minutes puis filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour (agrémenté de miel). Pour soigner l’herpès, utilisez cette infusion (voire plus concentrée) et appliquez-la directement sur la zone infectée.

Extrait hydro-alcoolique : Pour traiter les troubles digestifs et nerveux, prendre 30 gouttes (entre 2 et 6 ml) dans un verre d’eau matin et soir.

Huile essentielle : Il est possible d’utiliser l’huile essentielle de mélisse pour soulager l’agitation en posant quelques gouttes sur les tempes.

Gélules : Prendre 2 gélules, dosées à 250 mg, midi et soir au cours du repas pour profiter de l’ensemble de ses bienfaits (carminatif, sédatif, calmant, antiviral, antispasmodique…).

Précautions d’emploi et contre-indication

L’utilisation de la mélisse ne présente aucun effet secondaire sur la santé.

Toutefois, elle n’est pas conseillée aux personnes souffrant d’hypothyroïdie, de glaucome et aux personnes sous traitement de barbituriques.


Sources :

bible herboristerie

Ma bible de l’herboristerie
De M. Pierre et C. Gayer
532 pages
Prix : 29 euros

Ajouter un commentaire