Bioasis
ortie plante medicinale

Ortie : Elle pique, elle gratte mais ne vous veut que du bien

Considérée comme une « mauvaise herbe », l’ortie est pourtant utilisée comme remède depuis des milliers d’années. Assez paradoxal non ?

Le poison inoffensif qu’elle dégage lorsqu’elle entre en contact avec la peau lui vaut son nom : « urtica » qui est un dérivé d’uro qui siginifie « brûler » en latin.

Mais au-delà de ça, ses feuilles, ses racines et ses graines ont des vertus intéressantes pouvant être utilisées à des fins médicinales.

Carte d’identité de l’ortie

  • Nom scientifique : Urtica Dioica, Urtica urens
  • Nom commun : Pour Urtica Dioica : Ortie dioïque, grande ortie, ortie commune, ortie vivace. Pour Urtica Urens : Ortie brulante, petite ortie.
  • Classification botanique : Urticacées (Urticaceae)
  • Propriétés : Diurétique, dépuratif, analgésique, astringent, anti-inflammatoire, antianémique, antihistaminique.

Composition de la plante

L’ortie est une plante ultra nutritive. Elle contient un large spectre de vitamines (A, C, D, E, F, K, P) et de minéraux (calcium, fer, soufre, manganèse, magnésium, potassium). Elle est également source de protéines, flavonoïdes, composés phénoliques, acides organiques (acétique, citrique, butyrique) et caroténoïdes. Notez que l’ortie est très peu calorique.

Comment reconnaître ce végétal ?

Urtica Urens

feuille ortie

L’ortie brulante est une plante annuelle de 20 à 60cm.

Ses racines sont pivotantes et ne possèdent pas de rhizome.

Urtica Dioica

La grande ortie est l’espèce la plus répandue.

C’est une plante vivace et arbustive avec une racine blanchâtre et fibreuse. Elle est plus grande que l’ortie brulante : elle mesure entre 50 et 150 cm.

Ses tiges sont verticales et quadrangulaires.

Ses feuilles sont allongées et à bords dentelés. La récolte des feuilles doit se faire avant la floraison. La plante peut être utilisée sèche ou fraîchement cueillie. Le séchage doit se faire le plus rapidement possible.

L’ortie est recouverte de poils remplis d’un liquide urticant contenant des acides organiques (histamine et acétylcholine). Très fragiles, ces poils se cassent et lorsqu’ils se cassent, ils injectent le liquide urticant dans la peau, provoquant ainsi une sensation de brûlure et de démangeaison.

Ses fleurs sont de couleur jaunâtre et apparaissent entre mai et juillet.

Les plantes femelles produisent des graines. Pour la reconnaître : les grappes de fleurs femelles sont tombantes tandis que les grappes de fleurs mâles ont tendance à se dresser.

Les propriétés de l’ortie

L’ortie peut avoir différents usages. Elle peut être utilisée comme plante médicinale pour les propriétés médicinales suivantes :

  • Diurétique
  • Dépuratif
  • Analgésique
  • Astringent
  • Anti-inflammatoire
  • Antianémique
  • Antihistaminique

Ses bienfaits et vertus sur la santé

Malgré sa mauvaise réputation, la feuille d’ortie a des propriétés bénéfiques sur la santé :

  • Nutritive : Sa composition fait de l’ortie un véritable cocktail nutritif. C’est un végétal riche en sels minéraux, vitamines et acides gras. Elle possède également de la chlorophylle, cette substance qui nourrit la flore intestinale et qui nous permet de mieux assimiler les aliments. C’est donc une plante à privilégier en cas de carence, de convalescence et de grande faiblesse.
  • Dépurative : L’ortie aide à éliminer les déchets, à détoxiquer et nettoyer le foie. L’action diurétique de cette merveilleuse plante agit en synergie avec l’action dépurative. Elle permet l’élimination au niveau des reins.
  • Lutte contre les problèmes chroniques de peau (eczéma, psoriasis…) : Toujours grâce à son action dépurative citée ci-dessus, l’ortie permet au corps d’éliminer les déchets anti-inflammatoires. Au fil du temps, le corps est nettoyé de ces déchets et cela peut se ressentir au niveau de la peau. Cela nécessite une cure de plusieurs mois.
  • Fidèle allié contre le sébum : Cette plante est très utile pour améliorer les cas de pellicules, réguler l’excès de sébum, prévenir et combattre la chute de cheveux et les maintenir le cuir chevelu et la peau en bonne santé générale.
  • Soulage les problèmes inflammatoires : L’évacuation des déchets pro-inflammatoires agit également sur des troubles articulaires tels que l’arthrite, l’arthrose… mais encore la prostatite, les hémorroïdes, l’inflammation ostéoarticulaire, la pharyngite, la migraine….
  • Régule le taux de fer dans le sang : En raison de son action antianémique, l’ortie est une plante médicinale très bénéfique pour prévenir ou combattre les cas d’anémie ferriprive en raison de sa teneur en fer et en vitamine C.

La racine d’ortie a des propriétés différentes de la feuille :

  • Combat hyperplasie bénigne de la prostate (adénome) : Le végétal peut être pris en prévention ou lorsque l’hyperplasie est déclarée. La racine va agir en bloquant les substance qui stimule la croissance de la prostate.

La graine, quant à elle, va agir sur une insuffisance rénale. Elle réparerait les reins abimés grâce à une cure sur le long terme. Attention, ne prenez pas de feuille d’ortie si vous souffrez d’insuffisance rénale, elle est contre-indiquée dans ce cas.

Le saviez-vous ? L’ortie est aussi un bon répulsif contre les insectes. Parallèlement, en renforçant et stimulant la flore microbienne du sol, elle agit comme engrais organique et favorise la photosynthèse et les défenses naturelles des plantes. Elle lutte aussi contre la chlorose et accélère le compostage.

Comment l’utiliser : Formes et dosages

feuille d'ortie seche

Dans l’ortie tout s’utilise : en phytothérapie comme en cuisine.

Infusion de la feuille

Faire infuser 20 à 30 grammes de feuilles sèches dans 1 litre d’eau pendant 30 minutes, à couvert. À boire tout au long de la journée.

Teinture de la racine

Pour extraire les substances présentes dans la racine, faites les macérer dans un alcool fort (type rhum à 55°/60°). Prenez entre 50 et 150 gouttes par jour.

Consommation des graines

Saupoudrez simplement les graines sur vos plats : 1 cuillère à café par jour.

Utilisation de l’ortie en cuisine

Vous pouvez cuire l’ortie comme vous le feriez avec des épinards. Toutefois la meilleure façon de conserver ses propriétés est de la consommer crue. Ajoutez-donc l’ortie à vos salades (une fois hachée et blanchie à l’eau, elle ne pique plus !).

Poudre de feuilles d’ortie

Si la cuisine n’est pas votre meilleur atout, vous pouvez ajouter 1 cuillère à café de poudre d’ortie à vos soupes, compotes et yaourts. Pour réduire les feuilles en poudre, utilisez simplement un moulin à café puis un tamis.

Contre-indications à la consommation d’orties

Comme dit plus haut, ne consommez pas la feuille d’ortie si vous souffrez d’insuffisance rénale mais seulement la graine.

Si votre tension est basse, l’ortie n’est pas recommandée. De même si vous souffrez d’hémochromatose ou si vous êtes sous anticoagulant.

Enfin, l’ortie est une plante contre-indiquée chez la femme enceinte.

Ceci est une information générale, si vous suivez un traitement ou prenez des médicaments particulier, demandez conseils à votre médecin pour éviter tout risque ou effets secondaires.

Ajouter un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.